Le CPA c’est quoi ?

Présentation

Le Centre Psychothérapique de l’Ain est un établissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC). Il assure des missions de service public de lutte contre les maladies mentales, l’alcoolisme et les toxicomanies pour le Département de l’Ain.

Depuis 1971 le Centre Psychothérapique de l’Ain est doté d’un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) préparant au diplôme d’infirmier d’État (diplôme unique depuis 1992). Le Centre Psychothérapique de l’Ain est également gestionnaire d’un C. S. A. P. A. (Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Cette structure a pour mission l’accompagnement aux personnes toxicomanes et relaient des actions de prévention nationales.

Offre de soins

La politique de sectorisation mise en place au CPA se traduit par un découpage géographique du département en secteurs et pôles. 4 secteurs de psychiatrie générale adultes couvrent le département : Secteurs CENTRE, OUEST, SUD et EST. La pédopsychiatrie est regroupée en un seul Pôle. L’offre de soins sectorielle adulte repose sur 8 unités d’hospitalisation complète :

  • 6 unités sectorisées à des hospitalisations < 3 mois (Epidaure, Chamoise, Charmilles, Colombier, Ormet, Oasis)
  • 2 unités dédiées à des hospitalisations de longue durée
    (La Vallière, Gex)

Une prise en charge en hospitalisation ou en ambulatoire :

La prise en charge est adaptée selon le projet de soin déterminé pour chaque patient, que ce soit en hospitalisation complète sur le site principal de l’établissement ou en ambulatoire sur les différents sites du département de l’Ain. L’hospitalisation complète ne représente qu’une partie de la prise en charge en psychiatrie. Plus de 90% des patients du CPA sont suivis exclusivement en soins ambulatoires, c’est-à-dire sans hospitalisation, au travers des structures d’accueil et de soins de proximité.

Les infirmiers des équipes mobiles de secteurs se déplacent pour évaluer les situations, faire un dépistage et orienter les personnes en situation complexe ne pouvant pas accéder aux soins. Elles répondent aux préoccupations des proches et des partenaires. Elles peuvent intervenir sur le lieu de vie, sur signalement et en coopération avec un professionnel ou membre de l’entourage.

Le CPA dispose également d’équipes mobiles spécialisées d’intervention de niveau 2 :

  • gérontopsychiatrie
  • précarité
  • appui au médico-social
  • infanto-juvénile

Des dispositifs de soins transversaux :

  • Dispositif Personnes Agées
  • Dispositif de Soins de Réhabilitation Psycho-Sociale (DSRPS)
  • Dispositif de soins de courte durée (Unité de Soins d’Evaluation d’Orientation post urgences (15 lits), liaison et urgences à l’hôpital général de Bourg-en-Bresse, Centre de thérapies brèves (CTB))
  • Unité Fonctionnelle de Médecine Somatique (UFMS)
  • Plateforme Auteurs de Violences Sexuelles (AVS)
  • Carrefour Santé Mentale Précarité (CSMP)
  • Cellule Urgence Médico-Psychologique (CUMP)
  • Centre d’Evaluation et de Diagnostic de l’Autisme (CEDA’ Ain)
  • Soins aux détenus du Centre pénitentiaire (USN1)

Des dispositifs associés :

  • Dispositif culture et santé « Culture NoMad » à Bourg-en-Bresse :
    Programmation d’événements culturels et d’ateliers de création artistique ouverts à tous
Stimulation transcranienne
par Deep-TMS

Innovation

Le CPA développe des prises en charge innovante avec le Centre de thérapies brèves qui propose sous forme d’hospitalisation de jour différentes techniques :

Des pratiques quotidiennes centrées sur des approches groupales comme :

  • L’entrainement à la méditation en pleine conscience (MBSR),
  • La remobilisation physique,
  • La gestion émotionnelle et la gestion du stress par approche sophrologique,
  • Le travail sur les compétences sociales et relationnelles,
  • L’affirmation de soi et promotion de la Communication Non Violente (CNV),
  • La mobilisation des ressources personnelles par l’approche TAC,
  • La mobilisation des comportements orientés vers les valeurs de vie,
  • La gestion des pensées négatives et/ou dysfonctionnelles,
  • La psychoéducation notamment avec l’utilisation de l’outil de compétence psycho-sociale en éducation du patient,
  • La sensibilisation à l’analyse transactionnelle.

Des approches individuelles comme :

  • Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC),
  • La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT),
  • L’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) désensibilisation et traitement par les mouvements occulaires,
  • Gestalt thérapie,
  • L’entraînement à la méditation de la pleine conscience.

Enfin, le CTB est un des dix centres hospitaliers de service public au niveau national à disposer de la neuromodulation par Deep-TMS (stimulation transcranienne).

Le CPA a été un des premiers établissements à accompagner en formation des infirmiers en pratiques avancées. Les premiers formés sont actuellement en poste.
A terme de deux ans, 10 infirmiers en pratiques avancées seront diplômés.

Une récente mission de l’IGAS à la demande du ministre de la santé sur le fonctionnement et le développement des IPA a félicité le CPA pour le travail « remarquable » accompli dans ce domaine.
Il a souhaité utiliser ce travail comme référence national.

Etre interne au CPA

Nous suivre sur les réseaux sociaux